À propos

Qui sommes-nous?

Nous sommes des Polonaises qui vivent actuellement à Paris. Malgré notre choix d’émigrer, nous nous intéressons toujours à la situation politique en Pologne, surtout quand cela touche aux femmes et à leurs droits. Avec le changement du gouvernement et l’influence croissante de l’église, les droits de femmes risquent d’être diminués drastiquement. L’avortement est l’une des raisons pour lesquelles les Polonaises et leurs droits sont devenues les cibles des attaques des fanatiques religieux.

Avant l’année 1993, les femmes avaient le droit d’interrompre leur grossesse en toute légalité et dans les conditions qui ne mettaient pas en péril leur santé ou leur vie. Depuis 1993, ce droit leur a été retiré et la loi en vigueur a été présentée comme un compromis entre les conservateurs et les libéraux. L’avortement est possible seulement dans trois cas : grossesse résultant d’un acte illégal (viol, inceste, etc.), malformation grave du fœtus et enfin risque pour la vie ou la santé de la femme. Actuellement, ce droit déjà restreint risque d’être retiré complètement. Dans les mois à venir le clergé et les hommes / femmes politiques vont prendre une décision, en soutenant un projet de loi déposé par des fanatiques prêts à sacrifier la liberté et la vie des femmes au nom d’une idéologie.

Le 10 avril nous avons organisé une manifestation contre un projet de loi visant l’interdiction totale de l’avortement en Pologne. Nous avons voulu faire un symbole de notre soutien aux Polonaises et à leur lutte actuelle. Le résultat fut aussi spectaculaire qu’inattendu : nous avons réussi à rassembler près de 300 personnes (des Polonaises, des Françaises, des Italiennes, des hommes, des féministes, des politiciens etc…). Toutes cespersonnes sont venues montrer leur soutien contre ce projet barbare (ou « d’un autre âge ») .

Cela nous a démontré que le sujet des droits des femmes en Pologne ne laisse pas indifférent les citoyens d’autres pays européens.

Grâce à l’encouragement que nous avons reçu de la part des organisations féministes, nous avons décidé de nous organiser au mieux pour pouvoir réagir et collaborer avec les autres organisations. »

Publicités